Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a des livres qui méritent l’attention ; c’est le cas de celui publié en 2011 par Michel Desmurget, intitulé « TV lobotomie, vérité scientifique sur les effets de la télévision » (1). Un livre à lire pour plusieurs raisons, tant ses implications sont grandes et qu’elles s’appuient sur des études incontestables. Le sujet en est la télévision, et son objectif : prouver - et non démontrer - les dangers multiples et gravissime de cette « étrange lucarne »… L’objectif est atteint.

C’est sur plus de cinquante ans d’études et de travaux scientifiques internationaux sur le sujet des effets de la télévision auxquels Michel Desmurget se réfère dans son livre.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on ne peut sortir indemne à l’issue de sa lecture. Si le propos de Michel Desmurget est plus qu’alarmant, le résultat des études présentées est, lui, accablant et indéniable.

Contrairement à ce qu’a pu dire un journaliste de radio (dont je ne me rappelle plus le nom), l’ouvrage de l’auteur (2) n’est pas un pamphlet. Le ton n’est pas de ce style, mais plutôt celui d’un réquisitoire méthodique et implacable. Les thèses sont avancées tout en démontant la contre argumentation ; c’est dire qu’il n’y a pas de place au « Oui, mais… », dans ce plaidoyer pour la préservation du cerveau devant les méfaits multiples de l’écran de télévision et des programmes (toutes chaînes confondues).

Quant à la chroniqueuse Gabrielle Cluzel (3), elle traite avec une certaine légèreté les propos pourtant définitifs de Michel Desmurget ; pourquoi parler de cet ouvrage pour le traiter avec autant de désinvolture ? Mais fallait-il s’attendre à autre chose de la part d’une oisive, fausse rebelle mais vraie bourgeoise ?

Après ce livre, l’on ne pourra plus dire, je ne savais pas. Oui, nous dit Michel Desmurget, la télévision est non seulement néfaste, mais les dommages qu’elle inflige sont irréversibles ! Sans reprendre ici tous les chiffres présents dans le livre (et ils sont nombreux) prouvant les conséquences d’une soumission au flux télévisuel, il faut savoir que le fait de regarder la télévision altère non seulement nos capacités cognitives, mais notre santé physique et morale, notre comportement en société ; bref, regarder la télévision est incontournable si l’on veut devenir, dans le meilleur des cas, un mutin de Panurge, un zombie spongitoïde démocrate !

L’on pouvait, certes, avant ce livre, avoir des intuitions sur les méfaits de la télévision, suites à différents constats effectués soit sur notre personne, notre environnement immédiat, soit sur d’autres (en particulier les enfants). Après la lecture dudit livre, nous avons là des preuves sur ce que l’on pouvait esquisser, entrevoir, et même et surtout davantage : ce que nous ne savions pas, n’imaginions pas du tout !

Bonne lecture et... adieu Télévision !

Notes :

(1) Paris : Max Milo, 2011. Le titre de l’ouvrage, assez controuvé, n’est vraisemblablement pas de l’auteur mais bien plutôt de l’éditeur, je présume.

(2) Chercheur, directeur de recherche à l’INSERM et Docteur en neurosciences, spécialisé dans la plasticité cérébrale.

(3) Cf, http://gabrielle-cluzel.fr/?p=306

Iconographie :

Schéma N&B : http://s3.amazonaws.com/rapgenius/tumblr_mleo6joO6F1qkn96co1_500.jpg

TV lobotomie