Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour certains esprits d’aujourd’hui, la théologie mystique et l’ascétisme chrétien sont choses si méconnues qu’il leur faut découvrir les vertus de la contemplation, du sacrifice, dans la vie de Mahatma Gandhi ; et, s’ils exaltent les vœux monastiques, ce sont ceux des Satyagrah Atman. Suffirait-il, comme l’observe Jacques Maritain, qu’ « on appelât Baghavât Gita la Somme de Saint Thomas, qu’on fît du concile de Trente une assemblée de lamas thibétains, qu’on habillât Saint Jean de la Croix ou Saint François d’Assise en bhiksu et le curé d’Ars en çramana, bref qu’on affublât d’oripeaux asiatiques la religion de chez nous, pour que ces esthètes, épris de sagesse exotique, entreprissent d’en faire la découverte et d’en admirer les profondeurs ».

Incapables de discerner la mystique véritable d’avec ses contrefaçons, les révélations d’un Ruysbroeck d’avec les « fleurs de lotus » d’un Steiner, ne sont-ils pas prêts à subir le prestige de tous les théosophes qui prétendent scruter sans Dieu le « grand secret » ? Tous, ils acceptent tout plutôt que le Christ et l’Incarnation.

 

Henri Massis.

In Défense de l'Occident – 1925, p131.