Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La situation d’Eric Zemmour, excellent journaliste, de très bonne culture classique et d’humeur toujours égale – même lorsqu’il est attaqué – pose un certain nombre de question.

Abordant publiquement des sujets qui fâchent, il est certes attaqué par la « bien pensance » mais force est de constater qu’il reste en place (*).

De multiples tribunes à la radio et à la télévision, et il reste pourtant encore présent partout (RTL, I-Télé, On n’est pas couché, Figaro, Valeurs Actuelles, Spectacle du Monde, etc.).

La question que l’on peut se poser est : qui le soutien ? qui fait qu’il n’est pas renvoyé hors du champ médiatique ?

Ce que tout le monde pourrait constater, c’est que n’importe quel journaliste, ou homme politique même, disant ne serait-ce que le quart de ce qu’il dit - et ce, même une seule et unique fois - est immédiatement voué aux gémonies, stigmatisé à jamais et renvoyé hors du champ politique et journalistique, bref, dans « les poubelles de l’histoire démocratique ».

 Mais malgré tous ses propos - lesquels demeurent justes et avérés au demeurant, là n’est pas la question - Eric Zemmour reste bien en place ; certes critiqué abondamment mais jamais attaqué réellement, comme cela est le cas systématiquement pour d’autres personnes devant la 17ème chambre correctionnelle. Et l’on sait que l’arme judiciaire est l’arme favorite de la démocratie française, des adversaires de la France française : une arme qui permet de tuer médiatiquement, judiciairement et financièrement leurs contradicteurs.

13436-eric zemmour

Qui es-tu Eric Zemmour ?

(source : http://static.actustar.com/img/photos/big/13436-eric_zemmour.jpg)

Alors qu’est-ce qui fait qu’Eric Zemmour reste en place ? Voilà une question. Personne ne se la pose vraiment.

Certains esprits avanceraient son origine juive pour justifier son traitement de faveur. Mais est-ce vraiment le cas ici ? La seule chose que l’on puisse dire est qu’Eric Zemmour n’aborde pas ces sujets et même jamais. Faudrait-il y voir un élément de réponse ? Difficile.

 Ce que l’on peut faire en revanche, c’est tenter de déceler les personnes qui font qu’il reste en place, en voyant les intérêts qu’il peut bien servir.

 Il ne semble pas qu'il soit soutenu par le pouvoir en place tant ses attaques contre Sarkozy et son gouvernement sont patentes (1). Il n’est pas socialiste, encore moins communiste. Alors ? Est-il du Front National ? Ce n’est pas le cas. Il ne critique ni n’encense d’ailleurs le FN. Et s’il y avait ne serait-ce que la moindre accointance entre lui et le FN, cela aurait été porté depuis bien longtemps devant les médias, et Zemmour aurait été alors livré à la « vindicte démocratique ».

 Une hypothèse pourrait être avancée : il défendrait - quoi que l’on puisse dire et malgré tout - le « système ». En effet, il permet de légitimer le « drap démocratique » de notre régime : « Zemmour peut parler, c’est la preuve que nous sommes en démocratie ! ».

De plus, Zemmour est une sorte de soupape de sécurité ; il exprime ce qu’un grand nombre de français pense et cela calme le jeu politique, démocratique, apaise les tensions palpables et réelles existants dans la population française (de souche). Ainsi certains esprits échauffés ne passeraient pas aux actes car quelqu’un parle - en quelque sorte - « en leur nom ».

Zemmour pourrait donc être un agent du "système" ; agent conscient ou non de la chose, c’est une autre question. Ce que l’on peut dire, c’est qu’il semble sincère dans ses propos.

Est-il manipulateur ou simplement manipulé ? Mais surtout, qui le manipule ? et dans quels buts ou intérêts ?

La Franc-maçonnerie - les « Forces occultes » comme on les nomme - serait peut-être derrière lui et son phénomène. Mais la FM n’est pas monolithique, on le sait. Alors quel courant ? Le GO, la GNLF, d’autres obédiences ? Qui peut le dire ?

Quels sont les intérêts réels, de fond, que Zemmour défend (peut-être même inconsciemment) ? On n’arrive pas vraiment à le savoir. Même en négatif, l’on n’aperçoit pas ceux qui sont derrière ce phénomène. C’est du grand art, de la haute volée ; bref, d'aucuns diraient une manipulation réussie...

Ce que l’on peut dire, c’est que le cas Zemmour est intrigant, à proprement parler  incompréhensible pour celui qui connait un tant soit peu les affaires politiques, l’histoire de notre pays ainsi que la capacité du « système » à se défendre.

Il se pourrait un jour, qu’au détour d’une affaire – même banale -, les motifs de ce soutien et surtout les personnes derrière ce phénomène se dévoilent peu ou prou. C’est pour le moins ce que l’on peut imaginer. Tôt ou tard, l’on saura la vérité sur « le cas Zemmour »…

 

Note :


 

(1) Néanmoins, d'aucuns avancent que c'est sur intervention directe du nabot que Le Figaro aurait finalement fait marche arrière et finalement gardé  Zemmour en ses murs...


(*) Post-scriptum : "On ne reste jamais à l'antenne impunément", dixit Michel Naudy, in Les nouveaux chiens de garde (2011) de Gilles Balbastre.