Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Certaines de nos élites politiques parlent beaucoup en ce moment, et à juste titre, en raison de la campagne électorale présidentielle de 2012.

Voici un exemple archétypal des propos de haute tenue de ces élites, en l'occurrence ici du candidat François Hollande : "Je ne promets que ce que je suis capable de tenir, pas moins, pas plus" (1).

Assurément, ce dont François Hollande est capable, n’est pas le maniement de la langue française…

Misère.

Post Scriptum : « (…) on a parlé avant moi, on parlera après, le langage n’est pas mien, à aucun moment il ne se confond avec moi, il ne saurait servir à la seule expression de moi-même (…) », in Voix basse ; Eloge du chuchotement, ou l’autre dans la voix, paru dans « Syntaxe ou l’autre dans la langue », de Renaud Camus, p.179.

 

Francois Hollande revu - 2012

Notes :
(1)    Cf. l’hebdomadaire Le Point, in http://www.lepoint.fr/politique/election-presidentielle-2012/hollande-je-ne-promets-que-ce-que-je-suis-capable-de-tenir-26-01-2012-1423905_324.php

Iconographie :
Hollande :
http://static.lexpress.fr/pictures/504/258505_le-candidat-socialiste-a-la-presidentielle-francois-hollande-le-23-janvier-2012-au-bourget.jpg