Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Maintenant que le poste de Directeur du Fond Monétaire International est pourvu, voilà que des commentateurs (politiques, journalistes) nous prédisent un avenir radieux. 

Christine Lagarde est donc au poste. Quelle surprise vraiment ! Ce qui est sûr, c’est que cette ancienne du cabinet d'avocats américains Baker & McKenzie avait effectivement tous les pré-requis pour l’occuper : mondialiste, libérale, membre de l’hyper-classe et loin de toute préoccupation pour ses concitoyens. Bref, elle est dans le droit fil d’un Dominique Strauss-Kahn, d’un Michel Camdessus (DG de 1987 à 2000) ou encore d’un Alassane Ouattara (ancien Directeur Général Adjoint de l’organisme de 1994 à 1999). 

Il est amusant de noter que la première secrétaire du Parti Socialiste, Martine Aubry-Brochen, se soit montrée favorable à la candidature de Lagarde à la tête du FMI. Cela montre bien, si besoin en était, la collusion-fusion totale existante entre les différents partis institutionnels (UMP, PS) quant à la politique économique, sur le dogme du libre échangisme et du capitalisme mondialisé. On cherche en vain le bien commun, le peuple, dans tout cela…

  Lagarde gare à la GreceGrèce : le cauchemar a déjà commencé…

Bientôt le Portugal ? L'Espagne ? L'Italie ? La France ?

Le FMI est un des rouages clefs de la machine à tuer les peuples, avec quelques autres instances « internationales » tels l’OMC et bien sûr l’ONU. Sous couvert de « parité », il se déroule dans ces divers organismes des tours de passe-passe qui n’ont qu’un seul et unique but : la mise en place d’un gouvernement mondial, sous l’égide de l’idéologie du marché. Une idéologie totalitaire qui n’a de cesse de détruire les nations, broyer les peuples, néantiser les particularismes, faire éclater les blocs trop « homogènes » ethniquement parlant ; ses modalités d’action sont connues : semer la discorde, affaiblir les pouvoirs traditionnels (Etat, nation, famille, etc.), détruire les cultures ancrées et identitaires, asservir les récalcitrants en  les mettant à la merci des « hautes instances » de régulation et de prêts.

Themistocle

Thémistocle, le vainqueur de Salamine, développa Le Pirée

Un exemple : la Grèce. Parmi les prescriptions envisagées (et cachées) pour, soit disant, sauver ce pays du péril : faire retirer de la Constitution grecque la mention qui fait que le Président doive être Orthodoxe et également dépouiller le clergé de ses biens. Le seul but ici, on le voit, est de couper la Grèce de ses racines, de son Histoire, de son identité. Le but est de sauver l’Euro tout en tuant ce qui constitue la Grèce, ce qui fait son identité. Le peuple grec n’est pas considéré une seconde dans l’affaire. Voyez, le port du Pirée ; il est aujourd’hui un port chinois… On croit rêver, ou plutôt cauchemarder. Thémistocle, grand homme d’Etat athénien, ne doit pas en croire ses yeux. Misère.

Prenez garde à Lagarde ! La petite mamie « chic » et « bon teint » (très Fig-Mag, n’est-ce pas ?), a plus d’un tour dans son sac Vuitton ! 

Christine Lagarde portrait endraculéLagarde endraculée 

Iconographie :

http://questmachine.org/article/Th%C3%A9mistocle,_le_vainqueur_de_Salamine

http://2.bp.blogspot.com/_THVYIi2Ivpo/TNSeX1DY3qI/AAAAAAAABx4/xV2VjSpGaNY/s1600/DSC_0001+Copie.JPG