Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Par décret Décret NOR : DEFM1131086D du Président de la République en date du 25 novembre 2011 - paru au Journal officiel du 26 novembre 2011 - le chef de bataillon Élie Denoix de Saint Marc a été élevé à la dignité de Grand-croix de la Légion d’Honneur, la plus haute distinction que la République puisse conférer.

Helie de Saint Marc civil

Le Commandant Denoix de Saint Marc,

figure de l’Algérie Française

 

Un geste sympathique mais également suspect, doit-on dire. Quand on voit, par comparaison, le ramdam et tout le tintouin provoqués à l’idée du transfert des cendres du brav’ Général Bigeard aux Invalides (1), on peut trouver suspect le fait que rien ne se soit fait entendre, parmi les « grandes consciences universelles » habituelles, au sujet de cette haute décoration décernée à cet officier (2).

 

Certes, en ces temps de campagne électorale, il est tout à fait compréhensible que les zuhèmpistes cherchent à ratisser large, en décorant une figure de l’armée française d’Algérie, ceci afin de rallier quelques votes supplémentaires. Mais le fait qu’aucune critique « horrifiée » n’ait été entendue parmi les vierges effarouchées connues (politiquement et historiquement correctes), voilà qui est vraiment curieux. Pas un mot négatif, pas de commentaires acerbes et victimaires, pas de déclarations solennelles éplorées relatifs à ce fait dans la presse, les médias radio et télé. Personne n’a souligné ce fait.


General Bigeard N&B Le Général Marcel Bigeard,

dit « Bruno » (son indicatif Radio)

 

Qu’a donc pu ou dû faire Denoix de Saint Marc pour bénéficier de ce traitement de faveur ? C’est une question que l’on peut se poser.

 

La sagesse des anciens (Virgile, l’Énéide) laissait entendre que certains « cadeaux » pouvaient être suspects : Timeo danaos et  dona ferentes, c’est-à-dire, « Je me méfie des Grecs, même lorsqu'ils font des cadeaux ».

 

Va-t-on un jour savoir ce qui se cache derrière cette (haute) décoration de façade ? derrière ce cheval de Troie ?

 

Virgile ecrivant l'Eneide

Virgile tenant l'Enéide.

Autour de lui, les muses Clio et Melpomène.
Mosaïque du IIIe siècle avant J-C.

(découverte à Sousse, exposée au Musée Bardo à Tunis).

 

Notes :

(1) L’intéressé ne l’avait aucunement souhaité, faut-il le rappeler ; il voulait plutôt que ses cendres fussent dispersées sur le site de Dien Bien Phu.

(2) un putschiste, lui, contrairement à « Bruno ».

 

Iconographie :

Denoix de Saint Marc civil : http://biggles2007.canalblog.com/archives/de_grands_hommes/index.html

Marcel Bigeard :

http://www.defense.gouv.fr/var/dicod/storage/images/base-de-medias/images/terre/repertoire-images/deces-militaires-et-honneurs/general-bigeard-n-b/366047-1-fre-FR/general-bigeard-n-b.jpg

Virgile écrivant l’Enéide :

http://1.bp.blogspot.com/_4hrNQdZjhTs/TPUPSl0yfZI/AAAAAAAAASM/gwfxZS_LUm4/s1600/GiorcesBardo42.jpg