Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Ah, que Marianne était jolie…» dit la chanson de Delpech. Si la mélodie l’était à mon sens (chacun ses goûts), le symbole, lui, ne l'est pas vraiment… l'Histoire est là pour en témoigner ; je ne parle pas de l'Histoire officielle, bien entendu, du genre de celle que l'on trouve dans les manuels scolaires ou encore dans la vulgate...

Un timbre postal orné d’une Marianne vient de sortir en France. Le dessin est l’œuvre d’un dessinateur (Olivier Ciappa) lequel s’est inspiré - selon ses dires (1) - de la meneuse des Femen, à savoir Inna Shevchenko.

Que la République Française choisisse cette hystérique, soit disant féministe, pour représenter son image, cela ne me choque pas, cela ne me fait pas honte, cela ne me révulse pas, cela ne m’empêche pas de dormir. Au contraire ! La République sait se choisir des modèles, des symboles qui lui ressemble. Une Marianne qui se dévoile en quelque sorte...

Contrairement à certaines âmes simples, "bien élevées", je ne confonds pas République française et nation Française. Les Républiques passent, demeure la France (du moins avant l’achèvement du Grand remplacement et de la disparition de la langue française). Quoi qu’il en soit, « humilier » la République, la « défigurer », « l’humilier » par ce timbre à l’effigie de la nouvelle Marianne - comme je l’ai lu ici ou là - ce n’est pas humilier, défigurer, humilier la France. La République (cinquième du nom) se montre telle qu’elle est.

Si l’on tombait par hasard sur ce timbre et que l’on dusse l’utiliser, rien ne nous empêche de le coller à l’envers…

 

Note :

(1) Propos changeants, car il se serait également - toujours selon le propagandiste de la cause LGBT – inspiré de Roselyne Bachelot et de Christiane Taubira ! (Cf. http://www.huffingtonpost.fr/olivier-ciappa/le-nouveau-timbre-marianne-polemique_b_3625378.html?utm_hp_ref=france)

Imaginez un peu cet exploit artistique : concentrer sur un espace restreint de papier, la représentation animalière suivante : un lion de mer (au timbre de voix insupportable), une tortue des Galapagos (au plissement de cou rivalisant avec celui de la pintade de type Jack-Languienne) et une hystérique ukrainienne en chaleur...

Marianne et moi...